Le bingo en Angleterre : plus populaire en salle, ou sur internet ?

Le bingo semble être en Angleterre plus qu’un jeu mais une véritable institution. Mais y est-il plus populaire en salle, ou sur internet ?

Le bingo en Angleterre (Royaume-Uni)

bingo angleterreS’il fallait citer un jeu de hasard spécifique à l’Angleterre, ce serait le bingo. Les Anglo-saxons représentent les plus fervents pratiquants du jeu à l’échelle mondiale. Ce n’est donc pas étonnant qu’une visite de parties de bingo soit recommandée par les agences touristiques, pour se familiariser avec la population anglaise. Auparavant, le jeu était principalement l’apanage des gens du troisième âge. Aujourd’hui, il intéresse une population de plus en plus jeune grâce au web, qui permet de jouer dans le confort de son canapé, tout en donnant la possibilité d’interagir avec une multitude de joueurs de par le monde. Par ailleurs sur le web, les gains peuvent atteindre des montants faramineux, puisqu’une partie peut être caractérisée par un nombre de joueurs conséquent (et donc plus le nombre de joueurs est important, plus le gain sera important, logique mon cher Watson !!)

Plus populaire sur le web, ou en salle ?

Tout événement festif correspond à une occasion d’organiser des tirages. D’ailleurs, chaque ville dispose de sa salle de bingo traditionnel. L’idée selon laquelle uniquement les personnes âgées investissent ces lieux ne tient plus la route en Angleterre, puisque l’affluence aux salles physiques, par exemple, est plus importante qu’aux spectacles de sport. Néanmoins, force est de constater que les plateformes en ligne connaissent un afflux plus important de participants. En effet, l’internet a bouleversé le mode de vie de la société, dans tous ses aspects et les jeux de hasard et d’argent (JHA) n’ont pas échappé au phénomène. En Angleterre, on dénombre plus de 350 sites de bingo, pour 3 millions de personnes inscrites au total, ce qui témoigne d’un intérêt important et grandissant des internautes anglais pour le jeu du bingo sur internet.

Publier un commentaire sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *